Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Histoire de la vigne et du vin en France. Des origines au XIXè siècle

Histoire de la vigne et du vin en France. Des origines au XIXè siècle
Présentation de l'ouvrage au dos de la couverture

Présentation de l'ouvrage au dos de la couverture

Histoire de la vigne et du vin en France. Des origines au XIXe siècle, a été édité une 1ère fois à compte d’auteur en 1952  par Roger DION (1896-1981), professeur de Géographie au collège de France. Ce chef d’œuvre de géographie-historique a été réédité ensuite, dans la version que SIRIONA présente ici en 1977 puis une nouvelle fois par le Centre National de la Recherche Scientifique en 2010.
L’ouvrage de Roger Dion, a révolutionné l’approche traditionnelle de l’histoire et de la géographie viticoles, ainsi qu’il est possible de le voir dans les quelques extraits ci-dessous tirés de l'introduction.

 

"Il faut que la vigne voie la rivière"
Histoire de la vigne et du vin en France. Des origines au XIXè siècle
Histoire de la vigne et du vin en France. Des origines au XIXè siècle
Histoire de la vigne et du vin en France. Des origines au XIXè siècle
car c'est le commerce qui péside à la destinée des vignobles
Histoire de la vigne et du vin en France. Des origines au XIXè siècle

L'approche de de Roger Dion  a été résumée par Jean-Robert Pitte, membre de l’Institut, ancien membre de l’INAO, professeur émérite de géographie à la Sorbonne, lors de la réédition de l'ouvrage en 2010.

«  La qualité des vins de France ne tient pas seulement à celle des terroirs, ni à celle des cépages. Elle dépend surtout de la position géographique des vignobles par rapport aux marchés, des goûts et des attentes des clients. Les crus classés de Bordeaux ? Ils doivent leur richesse à la stratégie commerciale des Anglais, qui ont cherché dès le Moyen Âge des produits de qualité pour un marché formé de princes et de négociants. Les grandes appellations de Bourgogne ? Elles s’expliquent par les exigences de la cour des ducs de Bourgogne à Dijon. Le nez frais et ouvert des Côtes-du-Rhône septentrionales, dominé par de subtiles notes épicées ? Il doit son originalité aux attentes de la bourgeoisie lyonnaise. Le succès du Champagne ? Il résulte d’une invention anglaise qui a connu une grande vogue dans la haute société britannique et française. À l’inverse, le Languedoc a mis du temps à produire des vins de qualité car la région a connu des difficultés à l’export : ses péniches qui descendaient le Canal du Midi étaient bloquées avant Bordeaux… Pour Roger Dion, le terroir est un « fait social et non géologique », une construction historique avant toute chose. Une ode amoureuse aux terroirs des vins de France et aux hommes qui les façonnèrent. La référence inégalée pour comprendre la grande aventure des vignobles et du vin français.»

Roger Dion avait déjà synthétisé sa pensée dans un article paru dans les Annales de Géographie de la même année et intitulé " Querelles des anciens et des modernes sur les facteurs de la qualité des vins" :

"Aussi le rôle du terrain, dans l'élaboration d'un grand cru, ne va-t-il pas au delà de celui de la matière dans l'élaboration d'une œuvre d'art. Il n'y a pas moins d'excès à définir les grands crus bordelais comme une conséquence de la présence de la terre de graves qu'il y en aurait à représenter l'art ogival comme un don du calcaire lutétien".

On est à des lieux de l'affirmation de la toute puissance du "terroir agronomique" sur la qualité des vins encore bien en vogue dans les milieux viticoles. mais les choses bougent depuis cinq décennies et un récent article du Point, Fabrizio Bucella (Le prof en liberté #38 – Querelle des anciens et des modernes, publié le 30/06/2021 à 11h30 sur : https://www.lepoint.fr/vin/le-prof-en-liberte-38-querelle-des-anciens-et-des-modernes-30-06-2021-2433552_581.php) remet la réflexion au goût du jour, comme on peut le lire dans le fichier ci-dessous :

 

Le Pr Fabrizio Bucella est physicien, docteur en sciences, il enseigne à l’Université libre de Bruxelles. Sommelier et zythologue (spécialiste de la bière), il dirige l’école d’œnologie Inter Wine & Dine. Il professe également dans les masters 2 du droit de la vigne et du vin de l’université de Bordeaux et du droit du vin et des spiritueux de l’université de Reims-Champagne-Ardenne. Il est l'auteur de nombreux ouvrages sur le vin et nous donne régulièrement rendez-vous au travers de sa rubrique, Le prof en liberté sur le Point.

Comme pour tous nos coups de cœur l'ouvrage de Roger DION est disponible à la bibliothèque de Siriona pour tous ceux que l'histoire de nos terroirs intéresse. Il trouveront également dans nos archives numériques un des ouvrages "phare " de Roger DION, La création du vignoble bordelais, publié lui aussi en 1952 et de nombreux articles de - et sur - Roger Dion dont bien sûr le récent article de l'hebdomadaire le Point

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Mais encore ? Pourquoi "super" ?
Répondre
L
super article!!
Répondre