Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Etienne Davodeau, Les Ignorants

Pendant un an, Étienne Davodeau, auteur reconnu de bande dessinée goûte aux joies de la taille, du décavaillonnage, de la tonnellerie ou encore s'interroge sur la biodynamie. Le viticulteur Richard Leroy lui fait découvrir les joies et les peines de  son métier...

Une initiation que l'auteur transcrit pour nous en bande dessinée dans l'ouvrage ci-dessous :

Etienne Davodeau, Les Ignorants
Etienne Davodeau, Les Ignorants

In vino et BD veritas (site de la saga " Château Bordeaux", Glénat BD) nous en donne l'analyse ci-dessous :
 

"A ma droite , Etienne Davodeau , dessinateur connu et reconnu .
A ma gauche, Richard Leroy, vigneron de son état, et m'étant , accessoirement , totalement inconnu .
Leurs points communs, aucun, si ce n'est l'amour du métier et la curiosité bienveillante de vouloir en apprendre un peu plus sur un univers différent qu'ils méconnaissent foncièrement .
Un an d'échanges croisés, de dur labeur, entre rudesse des travaux extérieurs et ambiance beaucoup plus feutrée des divers salons de la BD. Un an de rencontres improbables pour, au final, se découvrir beaucoup plus de points communs que prévu initialement mais surtout développer une amitié mutuelle – ce qui est toujours beaucoup plus pratique – enracinée dans le respect et la compréhension de l'autre .
Un dessin bicolore toujours aussi évocateur et nous voici devenus , le temps d'un album, les spectateurs privilégiés de cette initiation croisée . J'avoue avoir été bien plus attentif à la genèse d'un grand cru en devenir qu'à la conception d'un album, mon ignorance abyssale en ce domaine expliquant certainement cela. Comment ? L'on m'apprend à l'instant que le Père Benoit 76 en cubi de 5l plastifié tiendrait plus de la triste piquette que du grand cru millésimé. Quand je vous disais...
Enivrant, vivifiant, enrichissant et méchamment généreux, cet album place la nature et l'humain sur le même piédestal et ça fait un bien fou !
Une fois de plus, Davodeau vous transporte, de façon didactique et légère, dans un ailleurs fait de passion, de respect et d'amour du travail bien fait. Magistral !"

 

Pendant un an, Étienne Davodeau va goûter aux joies de la taille,

Etienne Davodeau, Les Ignorants

du décavaillonnage,

Etienne Davodeau, Les Ignorants

s'interroger sur la biodynamie.

 

"Voici donc venue l'heure de mon initiation à la biodynamie. [...]

une 500P, c'est le nom de cette préparation qu'on va pulvériser sur le sol de nos vignes. [...]

C'est de la bouse de vache qui a passé l'hiver dans des cornes, de vache aussi enterrées. On pense que cette préparation améliore la vie du sol. Par hectare, on met cent grammes de bouse et trente litres d'eau ( Regarde le sourire, ce grand con...) . [...] Ca a un impact réel...ça dynamise vraiment le sol ! Je le fais depuis dix ans et j'ai l'impression que ma vigne y a gagné une sorte d'équilibre...[...]

- Bon OK. Ca a un effet. Admettons...mais comment ?

- Ecoute, j'utilise un tracteur, aussi. Je m'en sers presque tous les jours... Mais ne me demande pas comment il fonctionne, j'en sais rien ! [...] Des vins vivants! voilà ce qu'on cherche avec cette pratique. Mais le mot le plus important c'est ça : on Cherche .

Cette méthode , a été initiée par Rudolf Steiner (1861-1925), un philosophe autrichien, fondateur de la société Anthroposophique. Ce courant de pensée propose une vision supramatérialiste du monde et des relations entre les êtres vivants. La biodynamie en est directement issue. Elle prétend travailler au respect et à la restauration de la vie des sols, des végétaux et des animaux. Par son refus des engrais chimiques et des produits de synthèse, elle rejoint l'agriculture biologique. Elle y ajoute la prise en compte des rythmes planétaires et lunaires, et l'utilisation de préparations diluées à base végétale ou animale comme cette ébouriffante "500P" ".

Extrait du chapitre 6, Eloge de la bouse.

Etienne Davodeau, Les Ignorants
Etienne Davodeau, Les Ignorants

ou encore faire les vendanges...

Etienne Davodeau, Les Ignorants

Sur plus de deux cent soixante dix pages, cette bande dessinée est une belle initiation aux multiples facettes du métier de vigneron. On peut la consulter à la bibliothèque « Siriona-Rives de Garonne » consacrée aux arts, à l’histoire patrimoniale et au vin. La bibliothèque est ouverte chaque vendredi de 16h30 à 18h. En dehors de ce jour, il est possible de prendre rendez-vous au 06 08 58 85 61 

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article